Info-Palestine.eu
Proche-Orient.net

MISE A JOUR : dimanche 21 septembre 2014 - 20h:58

La Journée de la Terre 2012

dimanche 1er avril 2012 - 06h:24

Mazin Qumsiyeh - Popular Resistance

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


L’action est le meilleur antidote contre le désespoir.

JPEG - 135.3 ko
Le regard tourné vers la Palestine, depuis la frontière libanaise.

Des blessés et un tué chez nos amis, et le désordre à la Journée de la terre et la Marche mondiale.

Deux de nos amis figurent parmi les 150 personnes blessées aujourd’hui par les forces d’occupation israéliennes. Des manifestations ont eu lieu dans des dizaines d’endroits en Palestine et sur les zones frontalières avec la Palestine. D’autres manifestations ont été organisées pour la Journée de la Terre dans diverses villes à travers le monde.

L’ambulance a pris notre ami et invité, Don Bryant (citoyen états-unien), blessé à la tête par une grenade lacrymogène pour l’emmener à l’hôpital. Nous avons rapidement rassemblé le reste du groupe et avons accouru à l’hôpital. Là, nous avons trouvé de nombreuses personnes qui avaient été blessées (j’en ai compté huit dans la salle des urgences et deux en radiographie).

L’un des blessés était notre ami Yusef Sharqawi, touché par une balle d’acier recouverte de caoutchouc qui lui avait brisé une omoplate.

Mohamed Zakout, 20 ans, lui, a été abattu, tué par les forces israéliennes à Gaza alors qu’il participait à une manifestation près du check-point d’Erez.

A Jérusalem, les forces d’occupation israéliennes se sont servies de chevaux pour piétiner les gens et ont arrêté 36 personnes. Au total, Israël aura fait probablement 300 arrestations. Voir notre vidéo et d’autres.


Certains de mes étudiants ont plus de logique et de bon sens que la direction politique des États-Unis, Israël et l’ « Autorité palestinienne » rassemblés.

Par exemple, la semaine dernière, nous avons eu une discussion animée sur le rôle des politiciens pour créer des problèmes et pérenniser les violations désastreuses des droits humains ici.

Je n’ai pas enseigné ce cours sur les droits humains, mais je l’ai animé après que nous ayons échangé des informations importantes sur ces questions, tout cela en montrant ce qu’il y a de mauvais dans la politique (collaborations, accords de capitulation, etc.). J’ai demandé à ce que nous prenions un moment pour juste discuter de ce qu’il y a de positif (pas du négatif). J’ai été surpris par les justes commentaires qui en sont ressortis : la persévérance du peuple palestinien, les manifestations et nombreuses formes de la résistance populaire en cours, le fait que les droits ne sont pas perdus pour un peuple même quand sa direction est corrompue et faible, que beaucoup sont devenus des martyrs, ont été blessés, emprisonnés pour leurs actions en faveur de la Palestine, et aussi que même si certains ont collaboré et même vendu leur conscience et leur patrimoine, beaucoup plus ont tout simplement refusé...

C’est ainsi que nous avons pu regarder le verre, à moitié vide, ou à moitié plein. Nous pouvons toujours ou maudire l’obscurité, ou allumer une chandelle, ou espérer le mieux. Nous pouvons nous sentir déprimés et impuissants, ou nous pouvons réellement faire quelque chose.

J’étais inquiet avant les manifestations d’aujourd’hui. Notre esprit se soucie vite pour le niveau de la participation, de la présence, et de la réaction violente des autorités israéliennes contre les manifestants non violents (après tout, ces violences ont une longue histoire, notamment les tirs sur des manifestants non armés). Nous devons nous rappeler les aspects positifs et oublier tous les négatifs (ou au moins, juste en tirer les leçons et les garder de côté dans notre mémoire).

La marche était un succès même avant de démarrer. Les milliers de personnes qui ont essayé d’arriver jusqu’à nous, ici en Palestine, ont été instruites et motivées GRACE au processus de préparation qui a permis qu’elles puissent arriver à proximité des frontières, et faire savoir à beaucoup d’autres là où elles allaient et pourquoi. Cet effet d’entraînement qui a débuté des mois avant les évènements d’aujourd’hui est essentiel.

Voici quelques autres aspects positifs précédant, accompagnant ou suivant cette initiative d’aujourd’hui :

- 37 militants indiens ont été bloqués sur un navire au large du port de Beyrouth pendant 36 heures. Les militants en Inde se sont mobilisés pour interpeller les parlementaires et d’autres officiels, et l’ambassade indienne a réussi à obtenir du gouvernement libanais qu’il leur soit finalement remis un visa. Ceci a permis qu’il y ait plus de gens à prendre conscience de notre situation difficile ici : non seulement à cause du régime sioniste mais aussi de sa collusion avec certains régimes arabes. Cela veut dire aussi que le militantisme en Inde va grandir et qu’il y aura plus de boycotts, de désinvestissements et sanctions.

- Des centaines de militants de différents pays ne se connaissaient pas entre eux, et ne connaissaient pas leurs motivations communes, jusqu’aux évènements d’aujourd’hui. Le processus ce qui les a réunis entre eux, grâce à des rencontres physiques, et par internet, a émancipé nombre d’entre eux devenu plus actifs dans leurs communautés locales. Je connais plusieurs cas où de nouveaux projets (par exemple de boycotts, désinvestissements et sanctions, et d’autres moyens de communication, etc.) ont été lancés dans certains pays ou certaines localités par ce qu’ils avaient appris dans leurs liaisons internet avec les autre militants.

- Des militants ont appris comment travailler au sein d’une équipe, prendre des décisions collectives, etc. Ces aptitudes sont utiles pour tout type de travail collectif.

- Des tentatives par les médias sionistes manipulés pour cacher et ignorer les brutalités du régime d’apartheid se sont retournées contre eux. Ce sont toujours plus de personnes qui ont cessé de chercher à s’informer auprès de ces entreprises de presse et ont commencé à obtenir des informations en direct par des blogs, transmissions en direct, courriels, etc.

- Le général de brigade israélien, Yoav Mordechai, a déclaré à propos de cet évènement d’aujourd’hui, « Il est important de se rappeler que ceci est le premier jour. Les jours de la Nakba (1948) et de la Naksa (1967) sont devant nous, et c’est là que sera le défi ». Il est évident qu’ils commencent à s’inquiéter !

Je pourrais en énumérer un peu plus. (Voir aussi : Journée de la terre en Palestine : Israël tue et blesse des manifestants, texte et photos). Mais nous devons maintenant nous concentrer sur nos prochaines initiatives :

"la campagne Bienvenue en Palestine du 15 au 21 avril".

Nous avons besoin de gens pour y travailler dur (les bénévoles sont toujours les bienvenus).

L’action est le meilleur antidote contre le désespoir.

JPEG - 164.5 ko
A Jérusalem, l’occupant s’est servi de chevaux pour piétiner les manifestants.

- Notre vidéo à Bethléhem : http://youtu.be/7U1qQVqVnsM

- Autres vidéos :

http://www.youtube.com/watch?v=sVux...

http://www.youtube.com/watch?v=ukH9...

http://www.youtube.com/watch?v=JkF9...

http://www.youtube.com/watch?v=nffb...

http://www.youtube.com/watch?v=IkaI...

http://www.youtube.com/watch?v=BXJn...

- Photos : http://photoblog.msnbc.msn.com/_new...

- Actions pour la Journée de la Terre : http://www.stopthejnf.org/unitedsta...

- Le plan du ministère de la Défense d’Israël affecte 10 % de la Cisjordanie pour étendre les colonies. Les cartes nouvellement publiées indiquent que l’Administration civile a secrètement réservé de nouvelles terres pour les colonies juives, vraisemblablement avec l’intention de les augmenter. Par Akiva Eldar
http://www.haaretz.com/news/diploma...

- Autres liens avec cette Journée de la Terre

http://www.imemc.org/article/63234

http://www.imemc.org/article/63235

- Des milliers de manifestants en Jordanie pour la Journée de la Terre : http://www.dailystar.com.lb/News/Mi...

- Des rabbins antisionnistes ont rejoint les manifestants de la Journée de la terre à la frontière libano-israélienne :
http://tv.ibtimes.com/rabbis-of-ant...

- Pourquoi la Journée de la Terre est toujours importante : aujourd’hui, sans la résolution en vue des
injustices historiques qu’ils ont dû subir, les Palestiniens en Israël et ailleurs utilisent ce jour pour les rappeler et redoubler leurs efforts pour l’émancipation. Par Sam Bahour et Fida Jiryis

http://www.haaretz.com/opinion/why-...

JPEG - 12.4 ko

Site de Mazin Qumsiyeh : http://www.qumsiyeh.org/home/

Du même auteur :

- « Christ au Check-point » - 15 mars 2012
- Les prisonniers politiques palestiniens - 3 mars 2012
- La biologie de la paix - 22 février 2012
- Vingt points sur Palestine/Israël - 14 janvier 2012
- Je suis malade de... - 3 janvier 2012
- Honoré comme Freedom Rider - 19 novembre 2011
- Défier l’apartheid par la voie des airs - 8 juillet 2011
- Mémos Palestine : l’histoire est en marche - 30 janvier 2011
- Défi aux bulldozers en Palestine - 20 juin 2010
- La répression israélienne en Palestine s’aggrave - 8 mars 2010

30 mars 2012 - Popular Resistance - traduction : Info-Palestine.net - JPP


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.